MACHINES

Le surscénario délirant (ou overwriting)

"Alors c'est l'histoire de..."

Puisqu'aujourd'hui une partie décisive du public et des éditeurs (influencés par la prégnance toute-puissante de l'industrie du cinéma commercial et des séries addictives) attendent de la littérature d'être une suite de scénarios et synopsis, un réservoir à histoires, de fictions rapides et distrayantes enchaînant les actions, que l'on puisse facilement transposer au cinéma, une nouvelle forme naît pour répondre à cette attente fiévreuse : le surscénario overwrité (ou mégascénario sériel, surhistoire, scénario fantasmatique raconté, résumé-fleuve, polar gore raconté avec effets pornolettristes...).

Le surscénario fait feu de tout bois pour maintenir l'attention, c'est un pur enchaînement d'actions qui utilise les éléments suivants : présent d'énonciation, quasiment chaque phrase doit entraîner un rebondissement de l'histoire (du moins il faut au minimum dix rebondissements par page, avec beaucoup de morts et résurrections), gore, polar, porno, mises en abyme (livre qui raconte un livre...) et philosophie express (alibi réflexif pour effet de profondeur grotesque), avec effets lettristes et onomatopéiques style BD ("et paf !", "brrr") afin de faire vivre le récit, souligner l'action et compenser l'absence de cascades et effets spéciaux, le narrateur s'adresse directement au lecteur pour vérifier qu'il comprend et suit bien (hypertrophie de la fonction phatique du langage pour maintenir le contact et vérifier que l'information passe). Une variante typographique : même type de récit proliférant avec rebondissements permanents, de l'histoire brute avec faits en cascades, mais avec une seule phrase d'une ligne par page, ce qui permet d'augmenter l'effet de suspense et de respecter l'objectif qu'une bonne fiction doit faire tourner des pages, doit vous donner envie de lire la page suivante et la tourner frénétiquement !

En bref, style Stephen King, mais en dix fois plus mouvementé. L'un des premiers surscénaristes signe d'ailleurs sous le nom de Stephen King Kong, mais le spécialiste incontesté à ce jour en est Antoine Boute.

Extrait de surscénario, par Antoine Boute : Appendice 4.
< MACHINES (Collage googrrl)
MACHINES (Machines imaginaires) >
SOMMAIRE MACHINES
SOMMAIRE